D’un bateau à l’autre ….

L’ami Georgio souhaite comprendre (et éventuellement insérer un topo dans son nouveau bouquin )comment on peut évoluer sur un « plan-bateau »….
Voici mon expérience ….

Au retour de la dernière virée longue vers le Nord (jusqu’au Sud de la Norvège (Stavanger )via le Canal Calédonien et les Orcades effectuée avec Jean-François en 2019 sur mon First 31°7 ,il m’est apparu évident que pour « remettre ça » ,je verrais bien un bateau un peu plus confortable ,un peu plus gros et hyper solide pour le cas ou…
Mon First s’était révélé absolument merveilleux ,passant bien en mer ,rapide et bien au point après 9 à 10 ans de jolies balades entre Açores ,Transats ,Québec et la Norvège ,mais ne correspondant plus aux besoins d’un patron et d’un équipier un peu moins jeunes…et soucieux de faire encore quelques virées hors des sentiers battus…(par gros temps ,le coté « shaker » du à la coque assez plate était un peu inconfortable)

Les critères de choix d’un nouveau canot’ ont été rapidement définis (sans doute bien en tète depuis longtemps ) : bateau solide ,confortable en mer ,capable de naviguer un peu dur ,et aussi apte à couvrir 120 milles par jour ,équipé d’un bon moteur ,si possible d’un chauffage efficace et d’un gréement costaud….restait à le trouver….

La recherche de la perle rare a pris plus de 6 mois ,et a permis de rencontrer des couples bateaux-skippers assez étonnants ,de faire aussi de bons tours en Bretagne ,souvent accompagné du copain Pierre ,juge intraitable sur les défauts des bateaux rencontrés ,donc bigrement utile dans les visites…

Pour chaque vendeur ,son propre bateau est plein d’atouts ,bien sur ,alors les discussions sont parfois longues, et lorsque l’on cherche un bateau en alu ,on tombe très souvent sur des bateaux à histoires incroyables ,entre la genèse de la fabrication ,les aventures des différents propriétaires ….
Nous avons vu des choses étonnantes ,croisé des rêveurs ,des arnaqueurs ,appris un tas d’histoires ,recoupées souvent avec l’histoire de la Plaisance ,rencontré même des gens qui avaient croisé des gens qui ,etc…
Certains bateaux ,achetés au départ coque nue ont traine des années ….avant de ne jamais être finis ….d’autres ont les traces de leurs anciennes navigations au Brésil ,d’autres ,entièrement « faits main » ont des lignes un peu approximatives ,d’autres ont des fils électriques partout ,et j’en passe….

Au fait ,pourquoi l’alu?
Parce que c’est solide si c’est bien construit et bien entretenu .

Après beaucoup de recherches et malgré la coupure due au Confinement ,le bateau idéal est trouvé et enfin acheté à St Malo en juillet ….

Mon nouveau bateau est un ROMANEE sur plan Ph . Harlé fabriqué par les chantiers POUVREAU en 1978 .Des bateaux de ce type ont participé à l’époque aux courses de RORC avec un certain succès…
En gros ,10m30 de long ,3m60 de large ,1m84 de tirant d’eau ,lest long en plomb ,5,5tonnes de déplacement.
Très bon état de la coque ,du moteur ,du gréement et de l’électronique .De bons panneaux solaire sur portique assurent quasiment la charge « normale »
Le dernier propriétaire ,Jean-Luc a amoureusement traité ce canot’ ,merci à lui .

La  « petite » saison de rodage (Covid oblige) a permis de valider le choix.
Le bateau va bien et n’attend qu’un bon projet pour aligner les milles .
Les premières navigations (un peu plus de 1000 milles )me rassurent complètement sur le caractère hauturier de ce voilier (tenue à la mer ,confort en navigation)….Ne restent  donc plus que le projet…et le complément d’équipement à concevoir et monter.

Il faut réaliser et installer une trinquette à ris sur mousquetons ,et à penser l’adaptation d’un régulateur d’allure en complément de pilote Raymarine (mon vieux modèle démonté fera peut être l’affaire ,car le bateau est stable sur sa route une fois bien réglé et pas surchargé de toile).NV va sans doute  réaliser une protection de descente .Un tel équipement s’est révélé bien utile sur le First ,tant par vent portant humide qu’au port ,permettant de ne pas  toujours monter les panneaux de porte.

Voilà ou nous en sommes .L’automne devrait encore nous voir naviguer sur 3 ou 4 jours .Ensuite ,désarmement et travaux divers (et d’hiver….)

Dès que le programme de nav’ se précise ,on reprend.

Amitiés à tous,

benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *