Harlingen en Hollande, rallié depuis Cuxhaven – 20 juillet 2019

Entre ces deux ports, 180 milles totalisés en 31 heures de vent calmes et brafougne pour finir (28 nds et clapot de vent contre courant ) dans le très très long chenal menant au fond de la mer intérieure où se trouve Harlingen, très joli port où nous sommes amarrés après avoir passé deux ponts, dans une sorte de canal bordé de maisons de brique.

L’ambiance de cette ville est très « vacances « , il y a un rassemblement de vieux bateaux ventrus équipés de deux dérives latérales … nous avons découvert le ship spécialisé dans la vente du matériel de ces antiquités flottantes. Ca sentait le goudron et il y avait des tiroirs à accastillage de cuivre à faire rêver un maniaque…
Plein de petites ruelles avec galeries, maisons volets ni rideaux, roses trémières… Un mélange d’Amsterdam et de St Martin, dans l’île de Ré.
Un clocher qui sonne les heures avec un carillon différent pour chaque heure…

Demain dès 9 h, fête au village avec tournoi de pelote dans la rue derrière notre poste de port… A déguster avec un p’tit jus…
Ensuite, nous nous lancerons dans le dédale des bouées, piquets et balises pour rejoindre le sas de la granse écluse qui nous mènera dans la mer intérieure.
A suivre donc…

  3 commentaires sur “Harlingen en Hollande, rallié depuis Cuxhaven – 20 juillet 2019

  1. Pierre Brisset
    Le 21 juillet 2019 à 9h06 (heure de Saint Gilles)

    Un tournoi de pelote (comme au pays basque), ou de belote ?
    C’est étrange, je n’ai jamais vu pratiquer ce jeu en dehors du sud-ouest !

  2. Bernard CROCHET
    Le 21 juillet 2019 à 11h42 (heure de Saint Gilles)

    Merci Benoit pour la petite carte reçue hier … rue du Port Fidèle.
    Je continue à pointer la progression de Cravan sur ma vieille carte d’Europe.
    Bravo.

  3. Pierre Brisset
    Le 22 juillet 2019 à 11h08 (heure de Saint Gilles)

    Salut Benoit,

    On a passé avec succès le côtier et le fluvial, Laure et moi.
    On peut prendre la barre sur les canaux !

    On espère que ça nous servira cet été, s’il y a assez d’eau, pour la pénichette de Caro qui va traverser la France de Charleville Mezière (au Nord) jusqu »à Sete (au sud)… voir Toulouse. Mais pourquoi pas pour vous rejoindre à bord un jour, si vous acceptez les marins d’eau douce. En attendant bonne navigation sur l’Ijsselmeer. Tous au sondeur ! Vous allez vous régaler en traversant ce paysage ‘léché comme un jardin anglais ».

    Laure et Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *