Quelques réflexions sur la recherche du bateau d’occasion idéal…

Giorgio ,je te livre quelques idées ,remarques ,et/ou trouvailles  nautiques ou humaines suscitées par les rencontres avec des propriétaires de bateaux ,et la découverte de leur canot’….

La recherche commence ,bien sur ,avec de longues séances d’internet ,passées à éplucher des listes ,des dossiers photo ,des inventaires….
Parfois ,le coup de foudre ! Souvent ,un point important cloche ,qui fait déchanter le pauvre candidat…le prix (il faut bien en tenir compte…)l’âge du moteur ,le lieu de visite possible (un superbe Hélianthe 35 etait  visible à ….Tahiti…)
Les noms des architectes évoquent souvent notre propre petite histoire nautique ..S.Langevin ,P.Harlé ,M.Joubert ,Briand etc….
Les chantiers ,parfois disparus ,ont eu ou ont encore leur heure de gloire…Pouvreau ,Méta, Alubat…cette recherche fait remonter dans le temps…

Commencent alors les choses sérieuses :les premiers contacts avec les propriétaires ou les brokers.
Faire repréciser les points techniques ,faire raconter l’histoire du bateau si elle est connue ,recouper les infos ,estimer les marges de négociation ,et ,en final , programmer une visite .

Curieusement ,beaucoup de « bons  » bateaux en aluminium se trouvent en Bretagne…et certains « outre-mer ….) Bretagne Sud ,Bretagne Nord ,Manche ,ces zones pas toujours faciles à naviguer abritent pas mal de bonnes coques.
Alors ,en route vers ces petits ou grands ports ou la perle rare est amarrée au ponton d’un bassin ou se balance au mouillage ,ou ,encore ,attend dans un port à sec la visite d’un repreneur.

Assez vite ,le choix est à faire entre dériveur pur ,dériveur à fausse quille ou quillard .Que de discussions ces différentes configurations ont pu faire naitre…échouage ou pas?…capacité à déraper à la cape,…sécurité d’une  quille en plomb profonde permettant de bien remonter au vent…On croit être ferme sur sa conviction ,et puis le bateau vous « fait de l’œil  » et puis ,et puis….Il va pourtant falloir choisir…

Les histoires de vie des bateaux sont souvent aussi très étonnantes…
Tel joli 35 pieds acheté à l’époque  « coque nue « a passé 15 ans en finition ,d’abord à Paris sur la Seine ,puis dans l’Est de la France avant d’être vendu « presque fini « à sa propriétaire qui assure que tel ou tel point peut se régler sans problème etc…
Tel autre 33 pieds a déjà vadrouille des années au Brésil ,en porte un peu les traces ,m’irait bien ,mais est un peu trop typé pour pouvoir étre revendu dans 5 ans…
Un premier Romanée sympa a un moteur qui ne démarre pas…qui a redémarré 3 semaines plus tard…
Un joli Ovni 28 petit mais costaud a toute sa coque et son pont a sabler….
Un pan Langevin avec une coque à bouchains ,vu à l’ile d’Yeu ,s’avère peu joliment construit ,et ,sans doute ,trop lourd…
Un joil Brise Mer 31 a un moteur trop ancien …
Une superbe coque Méta de 35 pieds visitée à Toulon a un intérieur bâclé ,à casser et reconstruire…pas le temps les amis ,je deviens un peu vieux…Un plan Joubert en Espagne m’inquiète car il est sous pavillon belge et possède une dérive …en contre-plaqué….Quelques voiliers plus récents en polyester sont tentants ,mais alors ,pourquoi ne pas garder mon First 31?

Le choix du Romanée de Jean-Luc s’impose un jour …

-très bonne coque alu ,entretien méticuleux ,moteur quasi neuf ,électricité de qualité gréement solide ,électronique complète ,version quille plomb adaptée ,car en fait ,les occasions de « beacher » sont assez rares…Ce bateau correspond au programme et j’ai commencé à le vérifier.

Maintenant ,la pandémie de Covid bloque tout ,et l’horizon est bien bouché pour les mois à venir .C’est ,bien sur ,frustrant…Le programme des semaines à venir va consister à faire « comme si tout devait aller mieux  » La trinquette se définit ,la protection de descente va être posée mercredi…on avance ,même si l’on doit rester amarré au ponton…De Montreal ,Jean-Luc le québécois va m’aider à collecter les infos nautiques ,Magguy ,la femme de Jean-François va attaquer les super conserves …une grande croisière démarre toujours bien avant le jour du largage des amarres…

A bientôt tout le monde ,

benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *